Héliportage
Cadre général Le CERPAM organise dans les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, depuis plus de 30 ans, une campagne annuelle d’héliportages. Cette opération consiste à transporter par hélicoptère, sur les alpages qui ne sont pas desservis par des pistes carrossables, divers matériaux : les sacs de sel pour les animaux, mais aussi les éléments utiles à la construction ou à l’entretien des cabanes et divers travaux de modernisation, d‘équipements photovoltaïques, amenées d’eau, passerelles de franchissement de torrent etc…)., De même ces héliportages permettent d’acheminer sur les alpages : les barrières de contention, les abreuvoirs, le bois de chauffage pour les bergers, les croquettes pour les chiens, etc. Cette opération annuelle sur les trois départements de montagne de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (dans les Alpes-Maritimes, l’opération est coordonnée par la Chambre d’Agriculture) est soutenue à environ 50 % du coût par le Conseil régional depuis sa mise en œuvre il y a trente cinq ans. Elle se déroule chaque année durant une semaine fin juin –début juillet, dans chacun des départements. Comment s’organise cette opération ? Qui peut en bénéficier ? Les principaux bénéficiaires sont les éleveurs, les Groupements pastoraux et les Communes de montagne. Tout organisme (ONF, Parcs Nationaux ou Régionaux), Collectivités territoriales ou Associations diverses de sauvegarde, (cultuelles et culturelles) peuvent bénéficier de la présence de l’hélicoptère sur chacun des deux départements. Le CERPAM inscrit toutes les rotations dans le plan de vol de la semaine, qui est très précis et très minuté afin de limiter au maximum les coûts. Concernant les rotations non pastorales, le CERPAM n’est pas tenu de satisfaire à toutes les demandes, la priorité reste le ravitaillement des cabanes pastorales. Combien cela coûte ? Il y a deux tarifs, suivant les utilisateurs et surtout suivant que les rotations sont à objectif pastoral ou pas. Pour les rotations pastorales : Elles bénéficient de l’aide de la Région. C’est le CERPAM qui détermine le caractère pastoral d’une rotation. Pour une rotation pastorale, l’aide de la Région couvre environ 40 % du coût, le reste étant bien sûr à la charge du demandeur. Le prix est déterminé à la rotation, pour ne pas pénaliser l’éleveur dont la cabane serait plus éloignée du point d’envol. Pour les rotations non pastorales : Elles sont facturées « au chronomètre », directement pas la Société d’hélicoptère aux demandeurs. Elles ne bénéficient d’aucune aide. Par contre les utilisateurs bénéficient de la présence de l’hélicoptère et économisent ainsi le coût du vol de mise en place pour la réalisation de leurs rotations (mutualisé pour l’ensemble de la campagne) et bénéficient du « prix de gros » obtenu pour l’ensemble de l’opération. Organisation pratique de la semaine d’héliportages Une fois enregistrées toutes les demandes de rotations, le CERPAM dans chaque département assure les taches suivantes : - Minutage du plan de vol de la semaine, - Détermination des lieux de regroupement (Droping-zone) des demandeurs des différentes rotations, des horaires des différentes rotations avec le calcul des temps de vol de chaque rotation (en fonction de la distance et des altitudes), de la logistique générale de l’ensemble de la semaine avec les lieux d’hébergement etc. - Le CERPAM est présent toute la semaine de réalisation aux côtés du pilote. - Une fois réalisée, la semaine d’héliportage fait l’objet d’un compte rendu technique et financier. Quels types de rotations sont assurés ? La Société d’Hélicoptère réalise tous types de rotations (avec filets, avec bigbags, benne à béton, grande élingue, sangles etc.). Durant toute la semaine, une logistique très minutée et très précise est mise en œuvre. Un fourgon ravitailleur en kérosène, transportant également tous les matériels de levage spécifiques que peuvent nécessiter certaines rotations, rejoint l’hélicoptère sur les différents lieux de décollage déterminés à l’avance, tout au long de la semaine. En dehors de cette période dite « semaine du sel », le CERPAM peut être amené à organiser des héliportages pour les chantiers importants de construction ou de restauration de cabanes pastorales. Le financement de ces opérations ponctuelles est alors inclus dans le coût de construction (ou de restauration) de la cabane pastorale concernée. Ces chantiers d’héliportages spécifiques à des cabanes, se déroulent soit en mai – juin, dès que les conditions météorologiques le permettent, soit en juillet – août, suivant les disponibilités des artisans intervenant sur ces chantiers. Certains petits chantiers (inférieurs à une douzaine de rotations) peuvent se dérouler durant la semaine du sel. Les rotations sont alors réalisées au chronomètre, et le coût de l’intervention héliportée est alors affecté directement au chantier concerné. De même pour ces chantiers de cabanes pastorales, fin septembre - début octobre, des rotations dites « de repli de chantiers » peuvent être réalisées, permettant aux artisans de récupérer leurs matériels, bétonnières ou autres échafaudages etc. Les conditions de réalisation des rotations Les éléments à transporter doivent être regroupés par les éleveurs ou autres utilisateurs dans des « bigbags ». Les utilisateurs habituels sont équipés de ces bigbags et des sangles et manilles, qui permettent d’accrocher les sacs sous l’hélicoptère. Pour assurer le maximum de sécurité et faciliter les opérations, cet équipement standard spécifique, qui doit être conforme aux prescriptions et réglementations de l’Aviation Civile, est vendu par le CERPAM. Le prix d’un bigbag est de 42 euros TTC, le prix de l’ensemble sangle et manille est de 47 euros TTC (tarifs 2011). Ces équipements peuvent être conservés une dizaine d’années par les utilisateurs s’ils sont rangés soigneusement et mis à l’abri des intempéries entre 2 campagnes. Les matériaux très volumineux, qui ne rentrent pas dans les bigbag, doivent être correctement sanglés. Les charges ne doivent pas dépasser 700 kgs. Certaines rotations sont également conditionnées en filets plus ou moins grands. Elles permettent d’héliporter des objets très volumineux. Ces héliportages sont largement soutenus financièrement par la Région PACA. Il reste à la charge des utilisateurs un forfait par rotation, qui varie entre 120 et 140 euros TTC (tarifs 2011) pour les rotations à vocation pastorale. Ce qui couvre comme nous l’avons vu précédemment, environ 60 % du coût de la rotation Les utilisateurs peuvent profiter des rotations « de montée » pour faire redescendre des charges de poubelles ou matériaux usagés. Ces rotations de descente sont facturées au même tarif que les rotations de montée, sauf appréciation particulière du pilote. Pour les utilisateurs habituels, cette opération est maintenant très bien rodée. En 2011, 198 rotations ont été effectuées, alimentant 94 alpages par la voie des airs sur le département des Hautes Alpes. Dans les Alpes de Haute Provence 138 points ont été desservis, pour 228 rotations réalisées dans le cadre de l’opération spécifiquement pastorale, et 150 pour des chantiers spécifiques de cabanes ou des rotations non pastorales, soit un total de 378 rotations réalisées au cours de la semaine.
Emploi Berger Accueil L'Association Adresses Le Pastoralisme Nos Actions Accompagnement GP MAE Expertises Formation RCC et DFCI Prédation Equipements pastoraux Héliportage Foncier Publications Lettre Trimestrielle LiensCERPAM
Centre d'Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée pour la gestion des espaces naturels par l'élevage
Centre d'Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée pour la gestion des espaces naturels par l'élevage
CERPAM
Mentions LégalesCopyright 2010
Route de la Durance - 04100 MANOSQUE - Téléphone : 04 92 87 47 54 - Télécopie : 04 92 72 73 13